Verbier Festival
Histoire_20ans

Mission

Le Verbier Festival est un festival de musique classique qui développe des rencontres et des échanges entre les grands maîtres et de jeunes musiciens du monde entier. À travers ses différents programmes pédagogiques, il s’engage dans une démarche d’excellence pour l’éducation musicale. Le public est invité à vivre une expérience unique et conviviale au cœur des Alpes Suisses, au fil de concerts prestigieux, de rencontres inédites et diverses activités gratuites.

Chronique d’un succès

Un site à couper le souffle, au cœur des Alpes suisses : Verbier. Les douces pentes ensoleillées de cette station réputée s’ouvrent sur le panorama des sommets majestueux des Combins. C’est là que Martin T:son Engstroem, d’origine Suédoise, fait du ski en famille au début des années 1990.
Après avoir été douze ans agent artistique, à bientôt 40 ans, il éprouve le besoin personnel de construire quelque chose par lui-même, de ne plus être « au milieu », entre l’artiste et l’organisateur, et il se sent prêt à prendre ce risque dans un cadre magique…
Verbier possède l’ambiance intime et particulière dont il a besoin pour un lieu d’excellence musicale, ouvert sur le monde, avec un orchestre de jeunes en résidence et une académie où des artistes de renom enseigneraient aux jeunes et se produiraient devant un public participant à des activités en continu. Son idée originale et visionnaire voit finalement le jour en 1994.

Avec la complicité d’Avi Shoshani, l’affiche de la 1ère édition est spectaculaire. Sous la grande tente Médran, Evgeny Kissin donne son premier récital de piano, Maxim Vengerov termine le sien au violon, dans un moment magique de pure intimité, le public assis sur la scène. Dmitry Sitkovetsky, Mischa Maisky, Gidon Kremer, Yefim Bronfman, Yuri Bashmet, Natalia Gutman, Isaac Stern et Frans Helmerson les rejoignent bientôt et la famille musicale du Festival commence à se cimenter. Dans ce cadre de paix idyllique, des artistes qui n’ont jamais joué ensemble peuvent s’essayer à des programmes originaux de musique de chambre, les fameuses « Rencontres Inédites ».
Enfin le jazz, les musiques du monde, le théâtre et la danse sont introduits avec entre autres Ute Lemper, Monty Alexander, Ben Kingsley, Samy Frey.

La Verbier Festival Academy devient un véritable enjeu et un lieu de transmission de haut-niveau, Isaac Stern a pour élèves David Garrett et Renaud Capuçon. La musique, les sons des gammes surgissent de partout, même des sommets, c’est un vrai courant d’art pur !

En 1996, Barbara Hendricks, l’Orchestre mondial des Jeunesses Musicales et Antonio Pappano ouvrent le Festival devant une salle comble. Les chefs invités se surpassent, Kent Nagano convainc même la pop star Björk d’interpréter le Pierrot Lunaire de Schoenberg. C’est le début d’une longue amitié entre Yuri Temirkanov et le Festival qui poursuit son savant mélange de monstres sacrés et très jeunes talents. De nouveaux grands maîtres et interprètes font leur apparition : Martha Argerich, Radu Lupu, Ida Haendel, Igor Oistrakh, Dimitri Bashkirov, Lynn Harrell et Gary Hoffman.

En 1998, des événements gratuits sont proposés aux quatre coins de la station, le Fest’Off est lancé ! C’est désormais en plein air, dans les rues ou dans les bars et les hôtels, que l’on peut entendre une programmation ludique, du cor des alpes aux jam-sessions.

Le public est de plus en plus nombreux à découvrir cette expérience unique de vivre la musique.

Le 21 juillet 2000, une nouvelle étape est franchie avec la création du Verbier Festival Orchestra (VFO). L’idée est de fonder un orchestre international d’excellence, composé de jeunes musiciens de 16 à 29 ans, de toutes les nationalités, dirigé par les plus grands chefs et solistes du monde entier, avec six concerts pendant le Festival suivi d’une tournée internationale à l’automne.
Les 1ères auditions ont lieu début 2000 dans les grandes écoles de musique internationales, telles que Bloomington, Hong Kong, Londres, New York, Paris et Zurich. L’affiche des chefs est attrayante : Paavo Järvi, James Levine, Bobby McFerrin, Zubin Mehta et Yuri Temirkanov.
À la mi-juin, 100 jeunes débutent trois semaines de formation avec les premiers pupitres du Metropolitan Opera de New York. Le 21 juillet 2000, l’Orchestre émet ses premiers sons sous la houlette de James Levine.
Depuis sa création, plus de 1000 musiciens ont joué avec le Verbier Festival Orchestra. L’Orchestre s’est produit dans plus de 80 villes, dans plus de 33 pays et devant plus de 300’000 spectateurs !

En 2003, en ouverture de la 10e édition, James Levine dirige le monumental Elektra de Strauss incarnée de façon magistrale par Luana Devol qui subjugue toute la salle. Lors de la folle soirée « Birthday Extravaganza », le maestro est aussi aux côtés d’Evgeny Kissin, Martha Argerich, Leif Ove Andsnes, Emanuel Ax, Lang Lang, Mikhaël Pletnev, Nicolas Angelich, et Staffan Scheja, pour des œuvres à 4, 8 ou 16 mains, dont le célèbre concerto pour quatre claviers de Bach avec un orchestre à cordes composé exclusivement de stars.

2005 est marquée par la création d’une série de récital à 20h, avec les plus grands interprètes, Garrick Ohlsson (dans l’intégrale des Sonates de Beethoven), Ivry Gitlis, Piotr Andrszewski, Nelson Goerner, Anne-Sophie Mutter, Janine Jansen… Certains artistes reviennent désormais presque chaque été, comme Joshua Bell et Leonidas Kavakos.

En 2006, le Verbier Festival Chamber Orchestra (VFCO) est créé avec Gábor Takács-Nagy à sa direction et les plus talentueux des musiciens du VFO poursuivent l’aventure sous la direction de grands solistes.
Les activités pour adultes et enfants s’épanouissent au sein du nouveau programme Verbier Festival Discovery.

Verbier est en fête du matin au soir, les évènements ont véritablement doublé en l’espace de cinq ans. En 2008, 760′000 personnes visionnent en live sur Internet les concerts du Festival.

En 2009, Charles Dutoit est nommé directeur musical du VFO, considéré désormais comme l’un des meilleurs orchestres de formation au monde. Avec les plus grands barytons du moment, Bryn Terfel, René Pape et Thomas Quasthoff qui osent tout – gourmandise, dérision, insolence, rouerie – Don Giovanni est l’indiscutable succès de cet été là !

En 2010, le Festival inaugure une nouvelle salle haut de gamme et semi-permanente, la salle des Combins, qui peut même accueillir en 2011 le Béjart Ballet Lausanne dans Stravinski, compositeur à l’honneur cette année-là.

En 2013, afin d’accompagner dès leur plus jeune âge les jeunes talents vers une carrière musicale, le Verbier Festival Junior Orchestra (VFJO) invite soixante jeunes musiciens âgés de 15 à 18 ans, à suivre une formation très diversifiée, sous la direction musicale du chef d’orchestre britannique Daniel Harding. Ce nouveau départ, vingt-ans après le premier, renforce une fois de plus l’exploit de Martin T:son Engstroem, qui a su créer un réseau et une interaction unique entre jeunes musiciens et grands artistes, et offrir au public du monde entier la possibilité de participer totalement à cette dynamique autour de la musique. Le cadre magique de Verbier opère toujours et n’a pas fini de surprendre.

Michèle Larivière