Verbier Festival
Daniel Gerzenberg

Daniel Gerzenberg est un artiste juif germano-russe basé à Berlin.

En 2009, il débute sa carrière internationale en formant avec son frère Anton Gerzenberg un duo de pianistes à succès qui se produit dans de grands festivals et salles tels que Progetto Martha Argerich, Schleswig-Holstein Musikfestival et Klavierfestival Ruhr, National Concert Hall Taipei, Auditorio Bolzano, Philharmonie im Gasteig Munich, Philharmonie Essen et Laeiszhalle Hamburg. Daniel s’est produit comme soliste avec des orchestres de renommée internationale et a fait des tournées comme pianiste de concert avec Martha Argerich, Lilya Zilberstein et Anton Gerzenberg, avant de produire des enregistrements pour EMI et NDR.

Parallèlement à sa carrière professionnelle de musicien, Daniel est poète professionnel, traducteur, acteur et récitant primé ; il parle 6 langues, a publié deux livres et est actuellement professeur de poésie à la Hochschule für Musik Hanns Eisler. En 2016, il commence ses études d’accompagnement musical sous la direction du professeur Wolfram Rieger à la Hochschule für Musik Hanns Eisler Berlin. Il s’est rapidement forgé une réputation de pianiste de mensonge accompli, ayant remporté le Prix de Lied au 9e Concours international de chant Nadia et Lili Boulanger avec la soprano Sophia Burgos, ainsi que le deuxième prix et le prix spécial pour la meilleure interprétation de la pièce commandée « Lied » d’Isabel Mundry au concours international Franz Schubert and Modern Music, et plus récemment le prix du piano au concours fédéral de chant allemand’Bundeswettbewerb Gesang’. Parallèlement, il travaille depuis deux ans comme accompagnateur dans les classes des Professeurs Julia Várady, Thomas Quasthoff et Tabea Zimmermann. La saison dernière, il a été invité à se produire au Heidelberger Frühling, Schubertiade Schwarzenberg, ainsi qu’au Deutsche Oper Berlin, pour Young Artist Project Equilibrium de Barbara Hannigan.

Cette saison, il se produit au Pierre-Boulez Saal, au Verbier Festival, au Ravinia Festival, ainsi qu’au Konzerthaus Berlin, et fait ses débuts en solo avec le Pilsen Philharmonic Orchestra dans le deuxième concerto pour piano de Chostakovitch.