Verbier Festival
Sergey Neller

Salué comme « extrêmement talentueux » par la Neue Zürcher Zeitung, le chef d’orchestre allemand d’origine russe Sergey Neller a étudié la composition et le piano au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou et la direction d’orchestre à l’Universität der Künste Berlin. Il a attiré l’attention du monde de la musique classique en remportant le 2e prix du prestigieux Concours de direction d’orchestre Gustav Mahler 2016 organisé par le Bamberg Symphony. Il a collaboré avec des ensembles renommés tels que les orchestres symphoniques de Bamberg, Berlin et Brandebourg, le Gstaad Festival Orchestra, l’Orchestre Régional de Cannes et l’Orchestre d’Etat de Brandebourg de Francfort, et compte parmi ses mentors des figures lumineuses comme John Carewe, Neeme Järvi, Vladimir Jurowski, Yannick Nézet-Séguin, Jorma Panula, Gennady Rozhdestvensky, Sir Simon Rattle et David Zinman, avec qui il a travaillé dans des masterclasses orchestrales à la Tonhalle-Orchester Zurich.

Récemment, il a fait ses débuts avec la Philharmonie Zuidnederland, l’Orchestre philharmonique de Szczecin et l’Orchestre philharmonique de Szczecin. Oulu Sinfonia, l’Orchestre philharmonique Janacek d’Ostrava et Nuremberg. Symphoniker, où Neller a dirigé le Concerto pour piano no 25 de Mozart à partir du piano, et a dirigé des œuvres de Tchaïkovski et de Chostakovitch. Il a également dirigé une séance d’enregistrement en studio de la 12e Symphonie de Chostakovitch avec l’Orchestre symphonique de Bamberg pour Bayerischer Rundfunk, et est retourné à l’orchestre à la fin de 2017 pour une série de concerts éducatifs. Il a récemment fait ses débuts aux États-Unis avec l’Orchestre symphonique de Jacksonville, où Neller a une fois de plus mis en scène du piano, cette fois dans le Concerto pour piano no 21 de Mozart, ce qui a conduit une critique à le qualifier de « un artiste remarquablement talentueux ». Il a également été l’un des quatre chefs d’orchestre sélectionnés dans le cadre du programme masterclasses avec le Royal Concertgebouw Orchestra sous la direction de Daniele Gatti, et a assisté Vladimir Jurowski à l’Orchestre symphonique académique d’Etat russe « Evgeny Svetlanov ».

Parmi les temps forts à venir figurent l’Ulster Orchestra, une nouvelle production de l’opéra Lolita de Rodion Shchedrin au Théâtre national de Prague et un concert des œuvres de Sofia Gubaidulina avec l’ensemble unitedberlin au Konzerthaus Berlin. En tant que compositeur talentueux, Neller a reçu de 2002 à 2006 le célèbre Prix de la Fondation Mstislav Rostropovich, au cours duquel il a composé son premier opéra,’Tintagiles’ et l’a créé à l’Opéra Helikon à Moscou. Composée sur un livret original inspiré de la pièce de Maurice Maeterlinck  » La mort de Tintagiles « , l’œuvre a attiré l’attention de la presse internationale et a suscité un vif intérêt auprès du public russe. En 2010, Neller a terminé son deuxième opéra,’Phaedra’, composé sur un livret du poète et dramaturge contemporain russe Alexey Parin. Neller a également connu un succès considérable en tant que pianiste, ayant remporté des concours internationaux en Autriche, en Bulgarie, en Italie et aux États-Unis, et donné des concerts en Europe, en Amérique du Nord et en Australie. Il a également enregistré plusieurs œuvres de Chopin, Medtner, Oborin et Scriabin.