Verbier Festival
Stéphane Logerot
Contrebasse

Né en 1966, Stéphane Logerot est issu d’une famille de contrebassistes renommés. Dernier élève de son grand-père (professeur au CNSM, soliste à l’opéra et à la société des concerts), qui fût le professeur de toute une génération de contrebassistes, il continue ses études auprès de son père (soliste à l’Opéra de Paris) et obtient un Premier Prix de contrebasse au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jean-Marc Rollez.
Il étudie ensuite la composition à l’image, l’orchestration ainsi que l’harmonie avec David Angel (Universal Studio) et Alain Margoni.
Par la suite, Stéphane Logerot va mener une carrière de premier plan en abordant des genres musicaux très variés, comme instrumentiste mais également comme compositeur et arrangeur. C’est d’ailleurs en qualité de compositeur et de leader qu’il signe en 2009 un contrat d’artiste chez Universal ainsi qu’un contrat aux éditions Salabert. Ce contrat le liera pour plusieurs albums.

Depuis 21 ans, Stéphane Logerot met son sens du partage et de la transmission au service de l’enseignement de la contrebasse ainsi que de l’improvisation, au sein du Conservatoire du Xème arrondissement. En 2015, grâce au soutien de sa direction, il crée un atelier consacré aux musiques du monde. Plusieurs de ses élèves sont devenus professionnels tant en musique classique qu’en musiques actuelles ou en jazz.

Ses qualités de chambriste lui permettent de collaborer avec un grand nombre d’artistes renommés. Il est ainsi le partenaire de solistes français réputés et de groupes tels les quatuors Borodine, Ebène, Fine Arts, Modigliani, ainsi que du trio Wanderer.
Pour des moments d’exception, il partage la musique avec des artistes tels que Fazil Say, Daniel Hope, Yuri Bashmet , Gary Burton, David Finckle, Wu Ann ou encore Pablo Ziegler. Il est régulièrement invité dans les festivals européens ainsi que plusieurs fois aux  » folles journées  » . En décembre 2014, Stéphane Logerot joue à New York au sein de la prestigieuse Chamber Music Society du Lincoln Center pour trois concerts de musique baroque.
Avec une collaboration de plus de 200 concerts et 4 disques en 13 ans, Stéphane Logerot a parcouru le monde avec Richard Galliano pour jouer en Sextet et Septet dans les festivals de jazz ou festivals classiques les plus réputés.

En 1989, Stéphane Logerot est nommé 1er soliste de l’Orchestre Lamoureux.
En 1994, il intègre l’Orchestre National de France et a l’honneur de jouer sous la direction de chefs prestigieux tels Kurt Masur, Bernard Haitink, Riccardo Muti, Sir Colin Davis, Seiji Ozawa et enfin Daniele Gatti.

Stéphane Logerot jouera pendant plusieurs années avec l’ensemble des Musiques Obliques, ensemble spécialisé en musique contemporaine.
Parallèlement, on le retrouve également derrière Michel Legrand, Juliette, Régine…

Directeur musical et arrangeur du spectacle « La French Touch », il compose aussi la musique de plusieurs documentaires ainsi que du long métrage  » Un Dimanche à Paris  » (A. Sarde/ Canal Plus).

Enfin, c’est en créant  » Quai N°5 « , groupe dont il est le leader et l’arrangeur, que Stéphane Logerot va pouvoir réaliser son rêve: mélanger toutes les formes musicales qui le passionnent! En offrant à cette formation ses compositions originales inspirées d’œuvres du répertoire, il crée une véritable passerelle entre la musique classique et les musiques modernes.
Le succès de Quai N°5 auprès d’un public très large est la récompense du pari risqué du  » cross-over « .

En 2015, Stéphane Logerot crée  » Station Opéra  » pour Quai N5. Ce nouvel opus inclut deux voix lyriques et suscite la curiosité d’un public peu familiarisé à l’Opéra pour découvrir les grands airs du répertoire.
Il conçoit également un spectacle à destination des plus jeunes pour le Théâtre du Châtelet (Juin 2016). Mélangeant alternativement des extraits de musique classique originale et ses détournements colorés, cette nouvelle passerelle pourra éloigner les préjugés dont peut souffrir la musique classique.

Quai N5 s’est produit au Bataclan, café de la danse, Olympia, Paris Jazz festival et se trouve en play list sur des radios telles que TSF, FIP mais également sur Radio Classique et France Musique.

Au cours de sa carrière, Stéphane Logerot est engagé en qualité de soliste. Il enregistre deux versions du grand duo de Bottesini avec violon : avec François Paillé pour l’émission « Musiques au Coeur », puis en live au théâtre de la Cigale, avec Jean-Marc Phillips-Varjabedian pour la chaine Mezzo.

Discographie

– Quai N°5 – éponyme – DECCA
– Quai N°5 – « Métamorphoses » – DECCA
– J.S Bach – Richard Galliano sextet – Deutch Gramophon
–  » Live in Tokyo Jazz Festival 2011″ avec Naoko Terai -EMI
–  » Piazzola forever  » – Richard Galliano septet – Dreyfus Jazz
– Schubert –  » La truite  » – Trio Wanderer – Harmonia Mundi
– Poulenc – Intégrale de la musique de chambre – Naxos
– Vivaldi – Richard Galliano sextet – Deutch Gramophon
– Saint-Saëns –  » Le Carnaval des Animaux  » – Harmonia Mundi
– Schubert –  » La truite  » autour de Ophélie Gaillard – Harmonia Mundi
– Juliette –  » Irrésistible  » – Le rideau bouge
– Saint-Saëns –  » Le Carnaval des Animaux  » – Didier Jeunesse

– DVD Piazzolla forever – Live enregistré aux « Bouffes du Nord »

– Partitions pour piano :  » classic inspirations  » – Editions Salabert