Verbier Festival
24 juillet 2017
19H00
Salle des Combins
CHF 60.- | 95.- | 130.- | 165.- | 180.- | 200.-
Sergei Babayan
Sergei Babayan
Sergei Babayan

S’il ne s’agit pas tout à fait de la dernière oeuvre de Gustav Mahler, la Symphonie N°9 contient l’un des plus beaux adieux de l’histoire de la musique. Avec son Adagio au bord du silence, le compositeur autrichien nous offre ici un véritable chant du cygne, dont aucun auditeur ne pourra sortir indemne. Mais réduire l’oeuvre à ce diamant noir, ce serait alors oublier la profondeur de l’Allegro comodo initial (peut-être le morceau le plus parfait jamais composé par Mahler) ou encore le Rondo-Burleske, grincant et kaléiodoscopique.

Une carte de visite parfaite, en somme, pour apprécier l’art du chef britannique Daniel Harding qui nous fait l’honneur de remplacer Gianandrea Noseda au pied levé. Ce grand moment symphonique sera précédé d’un magnifique concerto de Mozart, interprété par le maître de Daniil Trifonov et coup de coeur du public en 2014, Sergei Babayan.