Verbier Festival
30 juillet 2018
19H00
Salle des Combins
CHF 160.- | 140.- | 110.- | 80.- | 50.- | TR 25.-
Gábor Takács-Nagy ©AlinePaley
András Schiff ©BirgittaKowsky

En 1787, Haydn a composé sept mouvements lents pour accompagner les méditations sur les dernières paroles de Jésus, suite à la commande d’une église de Cadix. Les mouvements, tous en forme sonate, sont variés dans le motif, l’atmosphère et la tonalité, en commençant par une introduction dramatique en ré mineur. La séquence alterne ensuite les tons majeurs et mineurs, pour finir en do mineur sur le « Terremoto » final (tremblement de terre).

Quelques années plus tard, Haydn a gagné un nouveau disciple : Beethoven. Une dizaine d’années plus tard, ce même élève écrit son Concerto pour piano No 4, qu’il présente lors du concert exceptionnel de 1808, en parallèle à ses 5e et 6e symphonies.

Un 1er mouvement long et superbement lyrique est suivi d’un dialogue pour piano et cordes, puis d’un rondo léger et émouvant.