Verbier Festival
Verbier Festival 2017

Les artistes incontournables du Verbier Festival

Depuis 25 ans, le Verbier Festival est une émulation permanente pendant plus de deux semaines, où les générations se croisent et échangent leur passion et leur vision commune de la musique. Pour célébrer ce quart de siècle de musique, de transmission et de partage, la programmation artistique se voulait mémorable.

Nous démarrons cette mise en lumière sur les artistes incontournables du Verbier Festival. Retrouvez chaque semaine de nouveaux artistes ainsi que leurs moments les plus mémorables du festival.

Gábor Takács-Nagy

Après une carrière réussie dans la musique de chambre, en tant que membre fondateur du célèbre Quatuor Takács, grâce auquel il a pu partager la scène avec Yehudi Menuhin, Isaac Stern ou encore Mstislav Rostropovitch, c’est vers la direction d’orchestre que se tourne naturellement Gabor Takacs Nagy en 2002. Nommé cinq ans plus tard directeur musical du Verbier Festival Chamber Orchestra (VFCO), il tissera ainsi des liens forts avec le public du festival. De retour d’une tournée triomphale en Chine avec le VFCO, le chef, adoré des musiciens, aura cette année la responsabilité de diriger le grand concert de gala qui célébrera l’anniversaire du Verbier Festival, le 25 juillet.

Mischa Maisky

Bien connu des mélomanes, mais aussi des festivaliers, Mischa Maisky est devenu l’un des piliers de la programmation du Verbier Festival. C’est presque chaque été depuis les débuts de l’événement, que le violoncelliste vient partager son amour inconditionnel pour la musique de chambre. A 70 ans, la légende du violoncelle n’a rien perdu de sa fougue et participera à pas moins de trois concerts cette saison, aux côtés de sa famille de coeur, notamment Martha Argerich ou Janine Jansen, mais aussi deux de ses enfants, Sascha et Lily Maisky.

« C’est comme un réunion de famille. Pour moi, le festival, c’est une chance de jouer, mais également un moment qui me permet d’écouter de nombreux concerts fantastiques, rencontrer de vieux amis et s’en faire de nouveaux ».

Mischa Maisky

Yuja Wang

C’est en 2008 que les festivaliers découvrent celle qui vient de faire des débuts remarqués quelques mois plus tôt en remplaçant au pied levé son aînée Martha Argerich lors d’un concert à Boston. En livrant une interprétation tourbillonnante du Vol du bourdon de Rimsky-Korsakov pour son premier récital solo à Verbier, la jeune pianiste chinoise, alors âgée de 21 ans, récoltera un succès planétaire puisque la vidéo sera visionnée près de 6 millions de fois sur Youtube. Un record qui fera immédiatement de la jeune femme la nouvelle coqueluche des amateurs de ce piano audacieux et lui vaudra le surnom de « flying fingers ».

« Je viens à Verbier depuis l’âge de 21 ans et c’est là que tous ces musiciens fantastiques que j’avait dans la tête sont devenus une réalité. Verbier est simplement un endroit magique pour moi. »

Yuja Wang

András Schiff

Il est parmi les artistes les plus expérimentés de la programmation, mais András Schiff affiche la fraîcheur d’un tout jeune participant, puisque c’est en 2015 qu’il donnait son premier concert au Verbier Festival. Depuis, s’il tient chaque été la tête d’affiche d’un grand concert symphonique, le pianiste et chef d’orchestre s’adonne également avec plaisir à des sessions de musique de chambre.

« Verbier est unique. Dans quel autre endroit pourrions-nous prendre le petit-déjeuner entre collègues en regardant les montagnes depuis la ravissante terrasse du Chalet d’Adrien ? Verbier est aussi très important pour les jeunes musiciens, les orchestres et l’Académie constituent de formidables expériences pour eux.  C’est un grand plaisir pour moi de revenir au Festival année après année. »

András Schiff