Header image of page : AUGUSTIN DUMAY / MARIA JOÃO PIRES
mainstage

AUGUSTIN DUMAY / MARIA JOÃO PIRES

Schumann, Debussy, Beethoven
Verbier accueille une invitée de choix en la personne de Maria João Pires qui fait ses débuts sur la scène du Festival pour une soirée de musique de chambre en toute intimité avec Augustin Dumay.
Programme

ROBERT SCHUMANN
Trois romances pour violon et piano op. 94

CLAUDE DEBUSSY
Sonate pour violon et piano en sol mineur

LUDWIG VAN BEETHOVEN
Sonate pour violon et piano N° 10 en sol majeur op. 96

Les romances de l’opus 94 de Schumann constituent un ensemble exceptionnellement uni sur le plan stylistique : toutes sont empreintes de nostalgie et de réflexion, bien qu’émaillées d’éclats énergiques ; elles sont toutes en la majeur ou mineur ; les tempi sont modérés. En revanche, Debussy présente un éventail étourdissant de tempi, de dynamiques et d’ambiances dès la première minute de sa propre Sonate pour violon de 1917, mélancolique et nostalgique. Ses inflexions folkloriques tsiganes et l’énergie provocante de son Finale sont en contradiction avec le jugement de son auteur : « un exemple de ce qui peut être produit par un homme malade en temps de guerre ». Beethoven a été contraint d’être moins impétueux qu’il ne l’aurait souhaité pour sa Sonate N° 10 pour violon, étant destinée au violoniste français Pierre Rode, virtuose de la douceur, qui ne supportait pas la musique tapageuse. Il a pourtant réussi à en faire une œuvre aux reflets dramatiques grâce à une myriade de nuances, de textures et de couleurs changeantes.