Header image of page : VFCO / TÁKACS-NAGY / HADELICH
mainstage

VFCO / TÁKACS-NAGY / HADELICH

Mendelssohn, Beethoven
Augustin Hadelich met la suave délicatesse de son jeu au service du Concerto pour violon N° 2 de Mendelssohn en complément à la bouleversante Septième Symphonie de Beethoven.
Programme

FÉLIX MENDELSSOHN
Concerto pour violon et orchestre N° 2 en mi mineur op. 64

LUDWIG VAN BEETHOVEN
Symphonie Nº 7 en la majeur op. 92

Écrit pour le violon solo du Gewandhaus de Leipzig, Ferdinand David, le Concerto pour violon en mi mineur de Mendelssohn était d’une originalité révolutionnaire à sa création en 1845 ; la suppression de l’introduction orchestrale pour faire entrer le violon presque immédiatement et l’absence de pause entre ses trois mouvements au bénéfice de transitions musicales. Sur le plan stylistique, sa beauté vient d’un subtil mélange d’expressivité romantique et d’éléments classiques tels que des motifs mozartiens dans l’orchestration, notamment dans l’écriture des bois. La plus grande surprise de la Symphonie N° 7 de Beethoven – écrite en 1811 dans le contexte d’une retraite thermale – est sans doute sa marche funèbre du deuxième mouvement, sombre et magistrale, car l’ensemble de cette œuvre est, par contraste, si vigoureux et si joyeusement vivant que Wagner l’a décrit comme « l’apothéose de la danse ».