Header image of page : MAHLER / VFO / HARDING
mainstage

MAHLER / VFO / HARDING

Symphonie N° 1 « Titan »
L'héroïque « Titan » de Mahler invite le public à éprouver toute la palette des merveilles de la vie. De l'angoisse glaçante au final triomphal, Daniel Harding transmet toute l'intensité l'œuvre à la tête du Verbier Festival Orchestra.
Programme

GUSTAV MAHLER
Symphonie N° 1 en ré majeur « Titan »

La première symphonie de Mahler a vu le jour en 1889 sous la forme d’un « poème symphonique en deux parties », avant qu’elle ne soit retravaillée en quatre mouvements pour devenir la Symphonie N° 1 que l’on connaît. Son nom « Titan » était celui de Mahler, en référence à la plus grande lune de Saturne. Son univers sonore est la marque de fabrique de Mahler, avec ses évocations de la campagne et de la vie urbaine autrichiennes, ses éclairs d’ironie vis-à-vis de la vie, hantée par le spectre de la mort. L’œuvre s’ouvre sur une scène illustrant l’éveil de la nature, avec des cris de coucou, des trompettes en coulisse ce qui se trouve au-delà des prairies. Le deuxième mouvement présente une danse folklorique des Ländler, en contraste avec un trio central plus urbain. Le troisième mouvement est dominé par l’adaptation de la chanson pour enfants Frère Jacques en une sombre marche funèbre, interrompue par une fanfare bourrue. Le quatrième commence tel une bataille, rappelle les précédents mouvements, puis se conclut par une victorieuse émulation de cuivres.