Header image of page : VFO / FISCHER / SCHIFF
mainstage

VFO / FISCHER / SCHIFF

Dvořák, Bartók
La personnalité étincelante et communicative d'András Schiff sublime les concertos de Dvořák et Bartók pour cette exaltante soirée de clôture avec Iván Fischer à la tête du Verbier Festival Orchestra.
Programme

ANTONÍN DVOŘÁK
Concerto pour piano et orchestre en sol mineur op. 33

BÉLA BARTÓK
Concerto pour orchestre Sz. 116

Avec son mélange de drame sombre, de chaleur poétique et de danse tchèque, il est étrange que le Concerto pour piano de Dvořák ne soit pas davantage considéré dans le répertoire, l’époque où les pianistes rejetaient une partie solo techniquement exigeante, mais pas ouvertement virtuose, étant désormais révolue. Achevé en 1883, son premier thème, richement coloré, fournit une grande partie du matériel mélodique et harmonique de l’œuvre, et les trois mouvements s’inspirent de la musique folklorique de manière variée. Le mouvement lent est particulièrement beau, mettant en valeur les résonnances du piano et commençant par un somptueux solo de cor. Le Concerto pour orchestre de Bartók (1943), profondément expressif, commence par une Introduzione folklorique, suivie du « Jeu de couples ». Un troisième mouvement élégiaque conduit ensuite à un Intermezzo interrotto, avant que les cuivres ne déclarent le Finale étincelant avec son écriture contrapuntique géniale.