fbpx
Header image of page : VFO / NOSEDA / FEDOROVA
Concert symphonique

VFO / NOSEDA / FEDOROVA

SHCHEDRIN, SILVESTROV & CHOSTAKOVITCH

Dans le cadre de l'un des nombreux concerts organisés pour célébrer le 90e anniversaire de Rodion Shchedrin, Anna Fedorova interprète son électrisant deuxième Concerto avec le Verbier Festival Orchestra et Gianandrea Noseda. L'exaltation se poursuit avec l'épique Symphonie N° 4 de Chostakovitch.

Programme

RODION SHCHEDRIN (1932- )
Concerto pour piano et orchestre N° 2

Entracte

VALENTYN SILVESTROV (1937- )
« Prière pour l’Ukraine » pour chœur mixte a cappella

DMITRI CHOSTAKOVITCH (1906-1975)
Symphonie N° 4 en ut mineur op. 43

Premier volet de l’hommage du Verbier Festival à Rodion Schedrin, le Concerto pour piano N° 2 (1966) est dédié à la ballerine Maïa Plissetskaïa qui fut l’épouse du compositeur de 1958 à sa mort en 2015. L’œuvre est en trois mouvements : Dialogues, Improvisations, Contrastes. Il fut critiqué à l’époque, mais le recul du temps montre bien qu’il s’agit de l’une de ses œuvres les plus brillantes ». Ce n’est qu’en 1961 que fut créée la Symphonie N° 4 de Chostakovitch. En butte aux violentes attaques du pouvoir contre son opéra Lady Macbeth de Mtsensk, le compositeur avait jugé plus prudent, au moment des répétitions, de garder pour le tiroir sa nouvelle partition. Fresque monumentale et profondément originale, l’œuvre est traversée par des forces antagonistes : ton martial subverti par le grotesque, stridences, clameurs, parodies de valses et polkas mais aussi moments apaisés et méditatifs (3e mouvement), jusqu’à un énigmatique épilogue. « Les autorités m’ont appelé à me repentir (…) j’ai refusé, écrivit Chostakovitch à son ami Glikman en 1974. À l’époque j’étais jeune et fort. Au lieu de me repentir, j’ai écrit la Quatrième symphonie. »

présenté par

avec le généreux soutien de

Madame Aline Foriel-Destezet
avant-concert