fbpx
Header image of page : DAUMANTS LIEPIŅŠ
Récital piano

DAUMANTS LIEPIŅŠ

BEETHOVEN & SCHUMANN
Le pianiste Daumants Liepiņš transporte le public dans un monde onirique avec la Fantaisie op. 17 de Schumann et l'ultime sonate de Beethoven.
Programme

LUDWIG VAN BEETHOVEN (1770-1827)
Sonate pour piano N° 32 en ut mineur op. 111

ROBERT SCHUMANN (1810-1856)
Fantaisie op. 17

L’ultime sonate composée par Beethoven en 1822, la N° 32, ne comporte que deux mouvements, ce qui a incité son éditeur berlinois à se demander si l’auteur n’avait pas oublié d’envoyer son Finale. Elle s’ouvre sur une introduction grandiose et sombre, suivie d’un Allegro orageux comportant des éléments fugués. L’Arietta suivante présente un thème transcendantal, semblable à un choral, qui est ensuite soumis à des variations de plus en plus complexes sur le plan rythmique, avec des passages syncopés très modernes. Enfin, le thème apparaît, accompagné de trilles évoquant un univers sonore presque mahlérien, avant que l’œuvre ne s’achève dans une paix absolue. La Fantaisie op.17 de Schumann, dédiée à Liszt, s’inscrit dans la même période que deux autres pièces emblématiques du compositeur, les Kreisleriana et les scènes d’enfants. Déclaration d’amour tourmentée à Clara Wieck, elle se découpe en trois parties ; L’énergie élancée et vindicative, voire inquiète, des deux premières laisse peu à peu place à une conclusion sereine dans un do majeur apaisé.