fbpx
Header image of page : KIRILL GERSTEIN
Récital piano

KIRILL GERSTEIN

STRAVINSKY, SCHUBERT & LISZT
Kirill Gerstein fait revivre l’une des plus grandes œuvres pour piano solo de Liszt et une pierre angulaire du répertoire romantique, la révolutionnaire Sonate en si mineur, précédée par la puissante Sonate de Schubert et de Stravinsky.
Programme

IGOR STRAVINSKY (1882-1971)
Sonate pour piano

FRANZ SCHUBERT (1797-1828)
Sonate pour piano N° 19 en do mineur D. 958

Entracte

FRANZ LISZT (1811-1886)
Sonate pour piano en si mineur S. 178

Composée en 1924 et sobrement intitulée Sonate pour piano, la pièce de Stravinsky, dont l’exécution n’excède pourtant pas les dix minutes, est considérée comme un chef-d’œuvre du genre, dédié à la Princesse de Polignac, amie et mécène du compositeur russe. La Sonate pour piano N° 19 en do mineur de Schubert est l’une des trois sonates qu’il a composées seulement deux mois avant sa mort à 31 ans. Sa large gamme de nuances passionnées ressemble à la fois à un déversement émotionnel personnel et à une réappropriation de l’héritage de la sonate pour piano laissé par Beethoven, alors décédé l’année précédente. Son Allegro initial fait écho aux 32 Variations de Beethoven, également en do mineur. De même, la monumentale Sonate pour piano en si mineur de Liszt, datant de 1853, est pleine de contrastes et de virtuosité hauts en couleur. Sa structure est révolutionnaire, conçue comme une sonate en trois volets à l’intérieur d’un seul mouvement élargi. Elle tire la majeure partie de son matériau de trois motifs entendus dans les 17 premières mesures : trois sol, graves et syncopés, suivis d’un « serpent » chromatique descendant ; un cri fort, bref et provocant ; des ré assénés en rafale (décrits par Liszt lui-même comme son thème du « coup de marteau »).