fbpx
Header image of page : VFO / NOSEDA / BRONFMAN
Concert symphonique

VFO / NOSEDA / BRONFMAN

SHCHEDRIN, BARTÓK & CHOSTAKOVITCH
Un concert explosif avec Gianandrea Noseda à la tête du Verbier Festival Orchestra dans une soirée enflammée d'œuvres des grands maîtres russes, ainsi que du spectaculaire Concerto pour Piano N° 2 interprété par Yefim Bronfman.
Programme

RODION SHCHEDRIN (1932- )
Dialogues with Shostakovich 

BÉLA BARTÓK (1881-1945)
Concerto pour piano et orchestre N° 2 Sz 95

Entracte

DMITRI CHOSTAKOVITCH (1906-1975)
Symphonie N° 1 en fa mineur op. 10

« Roi de l’orchestre moderne » à « l’expressivité sonore maximale », disait de Rodion Shchedrin le violoncelliste Mstislav Rostropovitch. Compositeur à l’œuvre aussi vaste que diverse, figure majeure de la musique russe d’aujourd’hui, Shchedrin fête en 2022 son 90e anniversaire. L’occasion pour le Verbier Festival de lui rendre un hommage exceptionnel en trois pages symphoniques, dont une création mondiale en ouverture. Le deuxième (1930-31) des trois concertos pour piano et orchestre de Béla Bartók est celui que le compositeur joua le plus. La redoutable difficulté de la partition donne l’envergure de son talent pianistique. Si la dimension percussive domine dans les mouvements extrêmes, le vaste Adagio-Presto-Adagio central, explore d’une façon poétique et magique l’alliance du piano et des timbales. C’est l’une des plus extraordinaires « musiques de nuit » de Bartók. Chostakovitch termine sa Symphonie N° 1 (1925) à dix-neuf ans. Il est encore élève au Conservatoire de Leningrad et gagne sa vie comme pianiste de cinéma. La partition en quatre mouvements, fraîche et malicieuse, affirme avec assurance une personnalité musicale où cohabitent déjà humour espiègle, grotesque, sarcasme et lyrisme tragique, en particulier dans le vaste Lento final aux accents mahlériens.

avec le généreux soutien de

Madame Aline Foriel-Destezet
avant-concert