fbpx
Header image of page : AUGUSTIN DUMAY / SERGEI BABAYAN
musique de chambre

AUGUSTIN DUMAY / SERGEI BABAYAN

MOZART, JANÁČEK & BEETHOVEN
Deux légendes de la musique classique, le violoniste Augustin Dumay et le pianiste Sergei Babayan, partagent la scène pour un après-midi de Leoš Janáček, Mozart et Beethoven.
Programme

WOLFGANG AMADEUS MOZART (1756-1791)
Sonate pour violon et piano N° 18 en sol majeur K. 301

LEOŠ JANÁČEK (1854-1928)
Sonate pour violon et piano JW VII/7

LUDWIG VAN BEETHOVEN (1770-1827)
Sonate pour violon et piano N° 10 en sol majeur op. 96

Confectionnée en 1778, la Sonate pour violon et piano N° 18 de Mozart possède la singularité de ses deux mouvements Allegro, le second érigeant gaiement des contrastes entre un tempo de valse, des bourdonnements bucoliques en doubles cordes, et un trio plaintif en mode mineur. La Sonate de Janáček (1915), enfantée en temps de guerre, affirme d’emblée ses attaches bohémiennes. Avec la Ballada du deuxième mouvement, les ondées délicates du piano enveloppent le chant du violon. Si l’ambiance belliqueuse réapparaît dans un Allegretto à la stature de scherzo, elle est sculptée de mélancolie dans sa partie centrale. L’écriture plaintive de l’Adagio est quant à elle interrompue de sursauts d’urgence aux cordes frottées. La dixième et dernière Sonate pour violon et piano de Beethoven était destinée au Français Pierre Rode. Un dialogue de proximité s’instaure entre les deux instruments dans l’Allegro moderato, avant un paisible Adagio représentant bien la placidité légendaire de Rode. Se déclarent alors un court Scherzo et un finale en thème et variations.

Concert diffusé par