fbpx
Header image of page : TRIFONOV & FRIENDS
Musique de chambre

TRIFONOV & FRIENDS

ENESCU, MOUSSORGSKI & MENDELSSOHN
Daniil Trifonov, pianiste lauréat d'un Grammy Award et adulé du public, met sa maîtrise et sa technique virtuose au service de la scène, aux côtés d'une cohorte d'amis. Attendez-vous à des performances vivifiantes d'œuvres d'Enesco, Moussorgski et Mendelssohn.
Programme

GEORGES ENESCU (1881-1955)
Sonate pour violon et piano N° 3 en la mineur op. 25 « dans le caractère populaire roumain »

MODESTE MOUSSORGSKI (1839-1881)
Chants et danses de la mort

Entracte

FÉLIX MENDELSSOHN (1809-1847)
Quatuor pour piano et cordes N° 2 en fa mineur op. 2

La Sonate pour violon et piano N° 3 d’Enescu (1926), dialogue entre un violon tsigane et un piano aux sonorités de cymbalum et de kobza – équivalent de l’oud en Europe de l’Est –, prend racine dans le folklore roumain. Le premier mouvement se métamorphose momentanément en une danse rythmée, et à la suite d’un mystérieux Andante, le rondo final rappelle une danse rituelle moldave. La mort se plaît à la forme humaine dans les Chants et danses de la mort de Moussorgski : tenant dans ses bras un enfant malade dans une Berceuse à la trajectoire de sommeil éternel, face à une mère dévastée ; chantant la Sérénade d’un amant à la fenêtre d’une jeune femme expirante ; sur le dansant Trepak, faisant se perdre dans une tempête de neige un paysan ivre qui périt alors de ses rêves d’été ; et réunissant dans Le Chef d’armée les troupes tombées sur le champ de bataille. La verve populaire se retrouve dans l’ultime mouvement du Quatuor pour piano et cordes en fa mineur (1823), d’un Mendelssohn alors adolescent.