fbpx
Header image of page : VFO / MÄKELÄ / TRIFONOV
Concert symphonique

VFO / MÄKELÄ / TRIFONOV

BRAHMS & MAHLER
Sous la baguette de Klaus Mäkelä, le pianiste Daniil Trifonov et le Verbier Festival Orchestra captivent le public avec leur interprétation du Concerto pour Piano N° 1 en ré mineur de Brahms, une œuvre enivrante et tumultueuse.
Programme

JOHANNES BRAHMS (1833-1897)
Concerto pour piano et orchestre N° 1 en ré mineur op. 15 

Entracte 

GUSTAV MAHLER (1860-1911)
Symphonie N° 1 en ré majeur « Titan » 

D’une longueur inédite en son temps, le Concerto pour piano N° 1 de Brahms est une œuvre de jeunesse au succès contrasté. Bien que le compositeur ait dit lors la deuxième représentation en 1859 à Leipzig qu’elle était « un éclatant et incontestable fiasco », elle devint l’une de ses compositions les plus célèbres. L’introduction orchestrale vindicative du premier mouvement contraste avec l’entrée tout en élégance du piano. S’en suit un second mouvement introspectif et torturé, complété par un Rondo final furieusement agité, entrecoupé de quelques instants d’accalmies, qui ne font que présager le retour en force du thème tempétueux qui se conclut toutefois sur une tonalité de ré majeur, puissante et éclatante.  Tirée du roman éponyme de l’écrivain Jean Paul, la Symphonie « Titan » se découpe en deux parties. La première illustre le printemps, la nature et plus largement la jeunesse, l’éveil et la fougue qui la caractérisent. La deuxième partie contraste par sa marche funèbre sur le thème de Frère Jacques, alors dans une tonalité mineure et entonnée par la contrebasse seule, dévoilant une amère ironie avant un ultime mouvement reprenant en fanfare les thèmes précédents, qui se conclut, lumineux et triomphant.