fbpx
Header image of page : QUATUOR ÉBÈNE
Musique de chambre

QUATUOR ÉBÈNE

MOZART & BRAHMS
Le Quatuor Ébène, quatuor français virtuose, illumine l'Église avec son interprétation de deux quatuors à cordes: le Quatuor N 14 en sol majeur de Mozart et le captivant quatuor de Brahms, le N° 3 en si bémol majeur, op. 67.
Programme

WOLFGANG AMADEUS MOZART (1756-1791)
Quatuor à cordes N° 14 en sol majeur K. 387 « Le printemps »

Entracte

JOHANNES BRAHMS (1833-1897)
Quatuor à cordes N° 3 en si bémol majeur op. 67

Le Quatuor à cordes N° 14 « Le printemps » est le premier d’une série que Mozart a composée à l’âge de 26 ans en hommage à Haydn. Ce dernier, personnellement tourneboulé par leur structure et leur sensibilité, portait aux nues le jeune génie comme le plus grand compositeur à sa connaissance. Au premier mouvement animé succède un Menuetto amusant pour ses étonnants et singuliers accents – en contraste avec un trio plus sombre –, qui ont dû séduire Haydn. Le chant du violon surplombe le réconfortant Andante, avant un joyeux final fugato. Le Quatuor à cordes N° 3 de Brahms (1875) irradie lui aussi de lumière et de polyphonie complexe. Un motif propre au cor donne le coup d’envoi du pastoral Vivace inaugural, précédant un Andante dont la sérénité est ponctuée de visions dramatiques. L’alto conduit un menuet Agitato décrit par Brahms comme le « plus tendre et passionné » de sa production, puis surviennent les variations d’un finale faisant ressurgir le thème initial de l’œuvre.