fbpx
Header image of page : ALEXANDRE KANTOROW
récital piano

ALEXANDRE KANTOROW

Bartók, Fauré, Rachmaninoff, Bach

Alexandre Kantorow présente des œuvres de Lizt et des compositions inspirées par celui-ci. Le point culminant de la performance sera la transcription à la main gauche de la Chaconne en ré mineur de Bach par Brahms, le plus jeune adversaire de Liszt.

Programme

BÉLA BARTÓK (1881-1945)
Rhapsodie Sz. 26

FRANZ LISZT (1811-1886)
Étude d’exécution transcendante N° 12 en si bémol mineur « Chasse-neige » S. 139
Années de Pélerinage, Première année : Suisse S. 160 – 6. Vallée d’Obermann

GABRIEL FAURÉ (1845-1924)
Nocturne N° 6 en ré bémol majeur op. 63

Entracte

SERGUEÏ RACHMANINOFF (1873-1943)
Sonate pour piano N° 1 en ré mineur op. 28

JOHANN SEBASTIAN BACH (1685-1750)
Chaconne de la Partita pour violon seul N° 2 en ré mineur BWV 1004, transcription pour la main gauche J. Brahms

Le chromatisme richement tissé de la Rhapsodie de l’opus 1 de Bartók, publiée pour la première fois en 1909, évoque clairement l’influence de Liszt. Elle se manifeste particulièrement lorsque l’on compare cette œuvre à la dernière Étude transcendantale de Liszt, « Chasse neige », datant d’une cinquantaine d’années plus tôt. Dans cette dernière, le trémolo et les figures chromatiques tourbillonnantes dépeignent de manière captivante une tempête de neige. La Vallée d’Obermann de Liszt se distingue par son caractère remarquablement chromatique et pictural. Inspirée d’un roman français sur les Alpes suisses, son idée initiale descendante à la main gauche fournit la matière pour la musique agitée qui suit. Le Nocturne N° 6 de 1894 de Fauré, thématiquement unifié, est plus proche de l’univers de Liszt que de celui de Chopin, malgré son titre. La grandiose Première Sonate pour piano de Rachmaninoff, datant de 1907, est également fortement influencée par Liszt, en particulier par ses œuvres sur le thème de Faust. Initialement intitulée « Faust », ses trois mouvements représentent Faust, Gretchen et Méphistophélès, ce dernier étant complété par le motif Dies irae. Enfin, la transcription par Brahms de la Chaconne en ré mineur de Bach, étude technique pour la main gauche, ne manque pas de poésie, bien qu’elle ne soit pas programmée de manière narrative.