fbpx
Header image of page : QUATUOR ÉBÈNE /  LAHAV SHANI
musique de chambre

QUATUOR ÉBÈNE / LAHAV SHANI

Mozart, Schnittke, Dvořák

Le Quatuor Ébène, distingué par un Gramophone Award® en 2023 pour ses quintettes à cordes de Mozart, présente le premier de ses quatuors « prussiens » à la mélodie éclatante. Il s'associe ensuite à Lahav Shani pour le Quintette avec piano N°2 de Dvořák, ponctué par le sombre Troisième Quatuor à cordes de Schnittke.

Programme

WOLFGANG AMADEUS MOZART (1756-1791)
Quatuor à cordes N° 21 en ré majeur K. 575

ALFRED SCHNITTKE (1934-1998)
Quatuor à cordes N° 3

Entracte

ANTONÍN DVOŘÁK (1841-1904)
Quintette pour piano et cordes N° 2 en la majeur op. 81

Le gracieux et mélodique Quatuor à cordes N°21 de Mozart est le premier de ses trois quatuors « prussiens » écrits pour le roi Friedrich Wilhelm II de Russie et met en valeur l’instrument favori du roi – le violoncelle – particulièrement dans le scherzo du troisième mouvement et le finale qui s’ensuit. Le Quatuor à cordes N°3 de Schnittke, composé en trois mouvements en 1983 ouvre sur une citation du XVIe siècle tirée du Stabat Mater d’Orlando de Lassus et continue sur une citation de la Grande Fugue de Beethoven pour finir avec le motif de Chostakovich. Ces éléments forment ensuite les fils motiviques liant tout le reste du quatuor dans un univers sombre et mélancolique, souvent rempli de colère avec des glissandi inquiétants oscillant entre l’ancien et le moderne, la tonalité et l’atonalité. En revanche, même lorsque les quatre mouvements du Quintette de Dvořák – composé en 1887 et inspiré du folklore tchèque qui commence avec un solo de violoncelle – passent à la tonalité mineure, l’effet est soit exaltant soit doucement nostalgique.