fbpx
Header image of page : VFCO / TAKÁCS-NAGY / DOVGAN
symphonique

VFCO / TAKÁCS-NAGY / DOVGAN

Haydn, Grieg, Brahms

Gábor Takács-Nagy dirige le VFCO dans les premières symphonies de Haydn et de Brahms. Entre ces deux œuvres, la pianiste Alexandra Dovgan, une étoile montante, se distingue en tant que soliste dans l'exaltant Concerto pour piano en la mineur de Grieg.

Programme

JOSEPH HAYDN (1732-1809)
Symphonie N° 1 en ré majeur Hob. I:1

EDVARD GRIEG (1843-1907)
Concerto pour piano et orchestre en la mineur op. 16

Entracte

JOHANNES BRAHMS (1833-1897)
Symphonie N° 1 en ut mineur op. 68

Haydn n’a pas composé la première symphonie de l’histoire mais il a développé le genre en le hissant au sommet de l’expression musicale, servant ainsi de modèle aux compositeurs suivants. Sa Première Symphonie, composée vers 1757 en trois mouvements (sans menuet), offre un aperçu de ce qui allait suivre dans le genre symphonique. Fait inhabituel, la seule œuvre symphonique que Grieg ait publiée est le Concerto pour piano qu’il a écrit à l’âge de 25 ans. Le thème principal du premier mouvement n’est pas la célèbre descente du piano mais la mélodie captivante des bois qui la suit. Un Adagio mélodieux vient ensuite, aboutissant à un finale d’inspiration folklorique. Brahms, quant à lui, a mis plus de 20 ans à écrire sa première symphonie, cherchant à suivre l’héritage de Beethoven, avec sa propre voix, tout en faisant progresser le genre. Achevée en 1876, cette œuvre magistrale réalise pleinement son objectif par sa grandeur, son développement mélodique ingénieux et son finale. Le thème héroïque du finale évoque Beethoven dans une atmosphère joyeuse, tout en exhibant la couleur distinctive du cor propre à Brahms.