fbpx
Header image of page : MAO FUJITA
récital piano

MAO FUJITA

Grieg, de Séverac, Chopin, Prokofiev, Mozart, Schumann

Suite au succès du cycle de sonates pour violon de Beethoven avec Marc Bouchkov en 2023, le pianiste Mao Fujita revient à Verbier avec un recital qui mettra en lumière toute la poésie et la clarté de son jeu.

Programme

EDVARD GRIEG (1843-1907)
Six pièces lyriques op. 43

DÉODAT DE SÉVERAC (1872-1912)
Les Fêtes, extrait de Cerdaña

FRÉDÉRIC CHOPIN (1810-1849)
Barcarolle en fa dièse majeur op. 60

SERGUEÏ PROKOFIEV (1891-1953)
Sonate pour piano N° 1 en fa mineur op. 1

Entracte

WOLFGANG AMADEUS MOZART (1756-1791)
Douze variations en do majeur sur « Ah ! vous dirai-je, maman » K. 265

ROBERT SCHUMANN (1810-1856)
Kreisleriana op. 16

Les six Pièces Lyriques op. 43 de Grieg datant de 1866 sont des œuvres courtes qui comprennent Butterfly, Lonely Wanderer, In My Native Land, Little Bird, Erotic and To The Spring. Cette dernière très appréciée comprend une partie centrale sombre et passionnée entre deux morceaux délicats. On retrouve une délicatesse similaire dans Les Fêtes de Sévérac issues de sa suite Cerdaña de 1911 décrivant la région des Pyrénées située entre la France et l’Espagne alors que les harmonies modales et pentatoniques évoquent les nuances de Ma Mère l’Oye de Ravel de 1910. La Baracolle de Chopin de 1846 a emmené ce genre populaire évoquant les chansons des bateliers vénitiens vers de nouveaux horizons avec des harmonies dissonantes et sophistiquées au climax puissant. Œuvre de jeunesse, la sonate pour piano N°1 de Prokofiev écrite en 1906 était déjà progressive pour son époque avec des textures complexes, une dynamique et des tonalités constamment changeantes. Ensuite, une montée virtuose progressive sur les variations de Mozart sur la simple mélodie folklorique française « Ah! vous dirai-je, maman » est suivie par le Kreisleriana de Schumann, composé en huit mouvements, émotionnellement intense et non conventionnel structurellement et dont la texture est luxuriante dès le début.