MARC BOUCHKOV

Violon
« Curieux, inventif, malicieux et ivre de liberté, […] une incroyable capacité à défier les lois de la gravité »
-Jean-Michel Molkhou, Diapason, novembre 2017

Biographie

L’expression est le moteur de l’art de Marc Bouchkov. Son jeu de violon est fondé non seulement sur une connaissance approfondie de la partition, du contenu historique et de l’authenticité de l’interprétation, mais aussi sur sa conviction que l’interprétation est un moyen de communiquer directement avec ses auditeurs. La proximité du son du violon avec la voix humaine l’inspire pour exprimer ses sentiments et ses émotions en musique, les transformant en une expérience musicale pour le public.

Marc Bouchkov est né en 1991 dans une famille de violonistes. Il a reçu ses premières leçons à l’âge de cinq ans de son grand-père, Mattis Vaitsner. Il a ensuite étudié avec Claire Bernard et Boris Garlitzky. D’octobre 2014 à juillet 2017, Marc a poursuivi ses études avec Mihaela Martin en tant que jeune soliste dans le cadre d’un cours de troisième cycle à l’Académie Kronberg. Depuis octobre 2018, il est sous la tutelle musicale d’Eduard Wulfson. Bouchkov enseigne comme professeur de violon au Conservatoire royal de Liège et, depuis cette année, à l’Académie internationale de musique du Liechtenstein.

L’évolution artistique de Marc Bouchkov a été marquée par de nombreuses récompenses internationales. Il est lauréat du très réputé « Concours international de violon Henri Koch », du « Concours Reine Elisabeth » et du « Concours musical international de Montréal ». Plus récemment, Bouchkov a reçu le deuxième prix du Concours international Tchaïkovski et a été honoré par le prix de musique de la Kulturstiftung Dortmund.

En tant qu’artiste de concert, le jeune musicien a connu une carrière en pleine expansion et largement acclamée. « Sans aucun doute : un talent exceptionnel » a écrit le Neue Zürcher Zeitung après son concert avec l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich et Lionel Bringuier.

Bouchkov a collaboré avec d’éminents chefs d’orchestre tels que Stanislav Kochanovsky, Howard Griffiths, Andrey Boreyko et Christoph Eschenbach, ainsi qu’avec des orchestres tels que l’Orchestre symphonique de la radio de Francfort, l’Orchestre national de Belgique, l’Orchestra Sinfonica Nazionale RAI à Turin, le NDR-Sinfonieorchester Hamburg, l’Orchestre symphonique de Stavanger, l’Orchestre philharmonique royal de Liège, l’Orchestre philharmonique de Moscou et le Staatsorchester Rheinische Philharmonie. En 2014, à l’invitation de Mariss Jansons, Bouchkov a donné le concert inaugural de la série « Essentials » du Royal Concertgebouw Orchestra. Chambriste passionné, Marc Bouchkov collabore avec des artistes tels que Georgy Dubko, Alexei Stadler, Behzod Abduraimov, Christopher Park, Kian Soltani et Adrien Boisseau. Il est fréquemment invité par des festivals internationaux, notamment le festival de Verbier et de Davos et le Heidelberger Frühling, et s’est produit dans de nombreuses salles de concert réputées telles que le Théâtre de la Ville de Paris, le Konzerthaus Berlin et l’Elbphilharmonie Hamburg. En octobre 2016, il a fait ses débuts au Wigmore Hall de Londres, où il a reçu le prix London Music Masters.

À l’automne 2017, le premier album de Marc Bouchkov est sorti avec des œuvres d’Ysaÿe, de Chausson et de lui-même. L’album a été produit dans le cadre de la nouvelle série harmonia#nova par harmonia mundi et a reçu un Diapason Découverte et a été nominé pour l’ICMA 2018.

Les points forts de la saison 2019/20 comprennent des représentations avec le Théâtre Mariinsky sous la direction de Valery Gergiev, pour la toute première fois une collaboration avec le Ballet de Hambourg – John Neumeier (Sérénade Bernstein), l’enregistrement de la Symphonie en double concerto de Mendelssohn sous la direction de Howard Griffiths avec Claire Huangci et l’Orchestre de chambre de Bâle, ainsi que des récitals et de la musique de chambre à Saint-Pétersbourg, Zurich, Bonn et la Schubertiade à Hohenems.

Programme