fbpx

Rencontres Inédites III

Schubert, Schumann

Salle des Combins - 23 juillet 2021

medici.tv

Créez votre compte gratuitement sur medici.tv pour regarder le replay dans son intégralité — replay disponible jusqu’au 31 octobre 2021.

medici.tv >

FRANZ SCHUBERT
Quintette à cordes en ut majeur D. 956
(Martin, Bouchkov, Imai, HelmersonKobekina) 

ROBERT SCHUMANN
Quatuor avec piano en mi bémol majeur op. 47
(Pappano, Jansen, TamestitMäkelä) 

Le Quintette à cordes de Schubert, au son chaleureux qui associe le timbre de deux violoncelles, a été achevé deux mois seulement avant sa mort en 1828, à l’âge de 31 ans. Une succession constante de couleurs fluctuantes, d’harmonies et de direction mélodiques couvre toute la palette d’expressivité, des derniers rituels à la danse de la grange. La marque de fabrique du compositeur est également omniprésente : l’art de nous faire passer du sourire aux larmes, à commencer par les voltes constantes du premier mouvement entre majeur et mineur. Point culminant, le quatrième et dernier mouvement, en apparence triomphal, se trouvant finalement arraché par un sombre et sinistre accord. Le Quatuor avec piano de Schumann, composé en 1842, commence par une introduction lente qui est ensuite reprise à son tempo initial, créant des intermèdes méditatifs dans un mouvement à la pulsation Allegro. Après le Scherzo, un langoureux mouvement lent se termine par une coda où la corde la plus grave du violoncelle est abaissée d’un ton, pour jouer un bourdon sur lequel les autres se font l’écho songeur des trois énergiques accords entendus au début du Finale.