Header image of page : RENCONTRES INÉDITES IV
musique de chambre

RENCONTRES INÉDITES IV

Mendelssohn, Dvořák / Kavakos – Špaček – Teh Engstroem – Maisky – Weilerstein – Gerstein – Lim

Des chefs-d'œuvre pour piano et cordes de Mendelssohn et Dvořak.

Programme

FELIX MENDELSSOHN (1809-1847)
Trio pour piano et cordes N° 2 en do mineur op. 66
(Gerstein, Kavakos, Weilerstein)

Entracte

ANTONÍN DVOŘÁK (1841-1904)
Quatuor pour piano et cordes N° 2 en mi bémol majeur op. 87
(Lim, Špaček, Teh Engstroem, Maisky)

Le Trio pour piano N° 2 en do mineur de Mendelssohn, composé en 1845, débute avec une introduction sombre et tourbillonnante, à laquelle s’oppose ensuite un rythme plus longiligne. Un Andante espressivo chantant lui succède, suivi d’un scherzo aérien, rappelant la légèreté de son octuor. Le finale en trois mouvements commence en mineur, mais évolue plus tard vers une tonalité chaleureuse en majeur. Il est caractérisé par un chœur sublime qui intègre des éléments du thème principal. Le deuxième quatuor à piano de Dvořák, datant de 1889, est également un chef-d’œuvre d’une virtuosité extraordinaire. S’ouvrant sur d’audacieux unissons de cordes, son grand Allegro con fuoco passe constamment de l’obscurité à la lumière, de l’urgence à la tranquillité, de la force à la douceur. S’ensuit un Lento chantant, construit autour de trois thèmes, puis un Scherzo intégrant un trio enjoué dans une valse folklorique de Ländler. Enfin, le Finale jubilatoire sonne comme un souffle folklorique tchèques, imitant même le dulcimer.