fbpx

Rencontres Inédites IV

Mendelssohn, Schumann, Dvořák

Salle des Combins - 26 juillet 2021

medici.tv

Créez votre compte gratuitement sur medici.tv pour regarder le replay dans son intégralité — replay disponible jusqu’au 31 octobre 2021.

medici.tv >

FÉLIX MENDELSSOHN
Trio pour violon, alto et piano en do mineur
(Sitkovetsky, Power, Lugansky) 

ROBERT SCHUMANN
Trio pour piano et cordes N° 3 en sol mineur op. 110
(LuganskySitkovetskySoltani) 

ANTONÍN DVOŘÁK
Quintette pour piano et cordes N° 2 en la majeur op. 81
(Shani, Jansen, Sitkovetsky, Power, Maisky) 

Le Trio en do mineur a été composé par le très précoce Mendelssohn, qui n’avait alors que onze ans. Son deuxième mouvement, le Scherzo, possède déjà l’élégance que l’on retrouvera cinq ans plus tard dans son Octuor. La répétition à trois reprises de la note qui introduit le mouvement final est probablement un clin d’œil à la plus célèbre des œuvres en do mineur, la Symphonie N° 5 de Beethoven. Trente ans plus tard, Schumann a dédié son Trio en sol mineur, dont le thème est étroitement lié à Niels Gade, ancien assistant de Mendelssohn, alors chef d’orchestre du Gewandhaus de Leipzig. Son mouvement lent recèle une part sombre ; chaleureusement romantique, il devient soudainement très turbulent. À l’inverse, même lorsque Dvořák s’engage dans des tons mineurs dans son vibrant Quintette tchèque de 1887, d’inspiration folklorique, l’effet est soit simplement exaltant, soit d’une douce nostalgie.